Quelle différence entre une sableuse et une aérogommeuse ?

On parle souvent de sableuses aussi bien pour de grosses machines industrielles que pour des petits dispositifs mobiles. Les premières concernent surtout les professionnels, les secondes intéressent aussi bien les professionnels et artisans que les particuliers. Comment s’y retrouver ? Quels sont les contraintes et les atouts du sablage et de l’aérogommage ? Nous vous l’expliquons en quelques lignes.

Aerogommeuse AEROCAP

Matériel de sablage : ne pas se tromper avant d’investir

L’aérogommage est une technique récente, directement inspirée du sablage. Tout comme le sablage, elle sert à faire du décapage ou du nettoyage de surfaces. Cependant on ne l’utilise pas sur les mêmes surfaces. Une sableuse-aérogommeuse est une machine de petite taille, mobile, souple à utiliser, notamment grâce à ses possibilités de réglages.

Qu’est-ce que le sablage ?

Sableuses et sableuses-aérogommeuses fonctionnent sur le même principe. Elles projettent un abrasif sous pression sur une surface à décaper. Toutes les machines de sablage, quelle que soit leur taille, contiennent donc un réservoir d’abrasif. Lorsqu’on les branche à un compresseur d’air, l’abrasif est propulsé à l’extérieur de la sableuse par un tuyau et une buse. La puissance de la projection suffit à supprimer des couches de peinture, enlever par sablage la rouille sur du métal, nettoyer de la pierre, des briques, du ciment.

Les différences techniques entre sablage et aérogommage

Si ce sont au départ les mêmes types de machines, sableuses et aérogommeuses s’utilisent dans des situations différentes. Elles présentent donc des différences conséquentes.

Dans le cas du sablage :

  • La projection d’abrasif se fait à haute pression : 8 à 10 bars.
  • Le sablage utilise une grande quantité d’abrasif : 100 à 700 kg / heure.
  • Les abrasifs sont très durs et de gros diamètre ; ils peuvent rarement être recyclés.
  • Les machines de sablage sont lourdes et s’utilisent avec de gros compresseurs de forte puissance.
  • La production de poussière de sablage est très élevée.

En aérogommage :

  • Le travail de sablage aérogommage se fait par projection à basse pression : à partir de 0,5 bars et rarement au-dessus de 4 bars (7 au maximum).
  • On a la possibilité de régler finement la pression et le débit de sablage en aérogommage.
  • On utilise relativement peu d’abrasif : 20 à 50 kg / heure.
  • Les granulats d’abrasifs utilisés sont très fins et réutilisables.
  • Le matériel d’aérogommage est simple et compact : les cuves d’abrasif sont jusqu’à 10 fois plus petites que celles des grosses sableuses. Les compresseurs ne sont pas forcément très puissants.
  • Le décapage par aérogommage produit beaucoup moins de poussière que le sablage (l’impact est encore diminué si on ajoute une option hydrogommage).

Pourquoi faire du sablage : choisir la bonne machine

Compte-tenu des différences entre aérogommeuse et sableuse, on les utilisera dans des cas de figure très différents. Les aérogommeuses portatives ne remplacent pas les sableuses industrielles. Mais elles s’utilisent plus facilement et dans des situations très variés. En résumé, il faut savoir quel est l’objectif du sablage pour déterminer le type de machine à utiliser.

S’adapter aux travaux à faire

Le sablage constitue une technique assez agressive, qui peut déformer les surfaces. On le réserve à des travaux de nettoyage ou décapage de supports résistants. Et on l’utilise lorsqu’on a de grandes surfaces à décaper ou nettoyer : coques de bateaux, charpentes en métal, façades, sols d’entrepôts… Le sablage permet en effet de travailler rapidement. Par exemple, le temps de sablage d’une façade est d’environ 15 minutes / m2.

L’aérogommage au contraire effectue un travail de précision. Très mobiles, les aérogommeuses permettent de sabler des superficies difficiles d’accès. Avec des abrasifs doux, l’aérogommage ne raye pas et ne déforme pas les surfaces. Son utilisation conviendra sur du bois, des pièces de métal, des sculptures en pierre … On peut s’en servir aussi pour nettoyer des tomettes, du marbre, des composites et même certains tissus. L’aérogommage est la technique de décapage idéale pour la restauration de meubles et de voitures de collection.

A qui s’adresse l’aérogommage-sablage ?

Les artisans et professionnels peuvent investir avec profit dans des machines d’aérogommage. Elles se montrent particulièrement utiles pour les garagistes et les menuisiers. Mais par ailleurs de plus en plus de particuliers s’intéressent à ce matériel. Lorsqu’on a une maison à rénover, des meubles qui ont besoin d’une nouvelle jeunesse, pourquoi ne pas investir dans une sableuse-aérogommeuse plutôt que d’en payer la location ? Si vous cherchez quelle aérogommeuse peut convenir à un particulier, vous trouverez des modèles d’excellent rapport qualité-prix.