Comment bien choisir une cabine de sablage ?

Au départ, les cabines de sablage, ou sableuses d’atelier, étaient des machines destinées à un environnement industriel. Aujourd’hui, on en trouve de toutes les tailles et pour tous les budgets. Elles peuvent satisfaire le bricoleur, l’artisan garagiste, le dentiste… toutes ceux qui ont besoin de décaper des objets en pierre, en bois en métal ou en résine. Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir la meilleure cabine de sablage ? On vous dit tout sur le sujet. 

Intérieur cabine de sablage AEROCAP

Une cabine de sablage, c’est quoi ?

 Le fonctionnement des cabines de sablage se montre similaire à celui des aérogommeuses. Du sable abrasif est propulsé sur un objet à décaper par l’intermédiaire d’une buse. Comme les aérogommeuses, les cabines de sablage utilisent ainsi de l’air comprimé par un compresseur. Seule différence : le travail de décapage s’effectue en milieu fermé et étanche. Les cabines de sablage répondent donc à des besoins spécifiques : travail en atelier, décapage minutieux notamment. 

Comment fonctionne une cabine de sablage 

 Comme son nom l’indique, une cabine de sablage se présente sous forme d’une cabine fermée et étanche. Elle est équipée de deux gants intégrés à la cabine, qui permettent de passer les mains et d’aérogommer. On parle d’ailleurs parfois de cabines à manches pour évoquer les cabines de sablage. A l’intérieur de la cabine, un pistolet de sablage équipé d’une buse permet de réaliser le sablage.  

Pour utiliser ce type de sableuse fermée, on place l’objet à décaper sur la surface plane à l’intérieur de la cabine. Le sablage s’effectue alors grâce à la projection d’abrasif. On peut utiliser tous les sables homologués pour l’aérogommage comme abrasifs : sables garnet, coques de noix broyées, billes de verre, bicarbonate de soude. L’abrasif circule en circuit fermé dans la cabine. On le change lorsqu’il s’est trop usé et ne permet plus un sablage correct.

Les avantages d’une cabine de sablage pour l’aérogommage 

  • Une cabine de sablage permet de pratiquer de l’aérogommage sans répandre de poussière partout, comme c’est le cas avec une sableuse aérogommeuse classique. 

  • Le travail de décapage avec cabine de sablage se montre confortable : on peut s’installer au chaud à l’intérieur. On peut même travailler assis avec les petits modèles de cabines de sablage d’atelier. 

  • Pas besoin de porter d’équipements ni de masques de protection : l’aérogommage se réalise à l’abri derrière la vitre de la cabine, donc à l’abri de la poussière.

Quel compresseur choisir pour quelle cabine de sablage  

Comme les aérogommeuses mobiles, les cabines de sablage ont besoin d’air sous pression pour fonctionner. Il faut donc les brancher à un compresseur suffisamment puissant. Nous vous recommandons au minimum un compresseur de 3 CV avec un débit de 300 litres / minute pour un travail de décapage réussi. Les petites cabines de sablage peuvent se contenter d’un compresseur avec une cuve tampon de 50 litres. Pour les cabines de sablage d’une contenance de 350 litres ou plus, il faut prévoir un compresseur avec une cuve tampon d’au moins 150 litres.  

Quelle cabine de sablage choisir : les critères à prendre en compte

 Vous avez décidé d’investir dans une cabine de sablage pour votre maison ou votre atelier professionnel. Pour bien la choisir, il faut anticiper avant tout la taille de cabine de sablage dont vous aurez besoin. Pensez aussi aux options qui peuvent grandement faciliter le travail de décapage. Et bien sûr, le prix sera une composante à intégrer car il existe des cabines de sablage pour tous les budgets.

Quelle taille pour une cabine de sablage  

Il existe des micro-cabines d’atelier, à poser sur un plan de travail, et des cabines de sablage dont le volume atteint 1000 litres. Et nous ne parlons pas ici des cabines de sablage professionnelles à surpression, ou des cabines de sablage containers ; le budget n’a alors plus rien à voir. 

Si vous avez besoin de réaliser de l’aérogommage en douceur sur de petites pièces, une cabine d’atelier peut suffire. Ces toute petites cabines de sablage se montrent parfaites pour le travail des dentistes notamment et de certains collectionneurs : on peut y décaper pièces de monnaies anciennes ou soldats de plomb par exemple. L’aérogommage est en effet tout à fait adapté à la rénovation d’œuvres d’art anciennes ; le Louvre possède d’ailleurs ses propres cabines de sablage, construites sur mesure. 

Vous êtes passionné de motos, de voitures de collection ou garagiste : une cabine de sablage microbilleuse de 350 litres, 420 litres ou plus conviendra mieux. Vous pourrez y nettoyer et polir microbillage des pièces de moteurs, des pièces mécaniques, carters, jantes, etc. Vous supprimerez facilement la rouille, la calamine, la peinture et les dépôts divers par sablage en cabine.

Les détails à prendre en compte pour faire le bon choix 

 Plusieurs options et détails de construction sont à considérer avant d’investir dans une cabine de sablage : 

  • Il faut bien sûr qu’un détendeur équipe la cabine de sablage, afin de pouvoir régler et modifier la pression de travail sur la sableuse. 

  • Un aspirateur cyclonique se montre un produit plus qu’utile : il récupère en temps réel les poussières présentes dans la cabine de sablage. La vision en est largement facilitée et le sable abrasif peut s’utiliser en continu.  

  • Toutes les cabines sont équipées d’un pistolet de sablage. Celui-ci peut être fixe ou mobile. Préférez un modèle proposant deux pistolets au lieu d’un seul : cela vous donnera une plus grande souplesse de travail. Un pistolet contrôlable par pédale se montre également un atout pour le confort de travail.

  • Enfin vérifiez la garantie proposée. Chez Aerocap, toutes les cabines de sablage bénéficient d’une garantie de 5 ans ; c’est un gage de solidité et de qualité. 

Le prix d’une cabine de sablage 

 On trouve des petites cabines de sablage aérogommage de qualité pas très chères, dès 300 euros. Les cabines les plus grandes vendues par Aerocap s’élèvent à 2.000 euros pour un volume de près de 1.000 litres. Les cabines de sablage professionnelles à surpression, de 1200 litres ou plus, permettent de sabler plus rapidement mais leur prix se monte à plusieurs milliers d’euros. Il est important également d’intégrer le prix du compresseur dans le budget total. Le prix d’un compresseur varie de 700 et 3.000 euros en fonction de la puissance choisie.