Choisir son compresseur pour aérogommer efficacement

On peut faire beaucoup de choses avec un compresseur : peindre, coller, percer… et bien sûr décaper et nettoyer à l’aérogommeuse. Et pour un résultat efficace, le choix du compresseur est essentiel : c’est lui qui va déterminer la rapidité du sablage. Comment sélectionner le meilleur compresseur pour votre aérogommeuse ? Que vous soyez un particulier bricoleur ou un professionnel, voici comment orienter votre choix.

Compresseur pour sableuse : les principaux critères de choix

Un compresseur est une machine qui génère de l’air comprimé. Schématiquement, il se compose d’un moteur, d’une tête de compression et d’une cuve étanche. Le moteur fait tourner le cylindre via un système de pistons ou de vis.  Le cylindre aspire l’air extérieur et le comprime dans la cuve. Un tuyau de sortie transmet l’air comprimé à l’aérogommeuse. Pour faire le choix d’un compresseur adapté à l’aérogommage, il faut évaluer la puissance du moteur, le volume de la cuve, et le niveau de pression et de débit d’air restitué.

Évaluer le débit d’air suffisant pour aérogommer

Débit d’air et pression représentent les caractéristiques principales d’un compresseur. Pour une utilisation confortable en aérogommage, on recommande un compresseur pouvant atteindre 8 à 10 bars, avec un débit d’air engendré de minimum 300 litres par minute. Avec un gros modèle de sableuse mobile, il faudra utiliser un compresseur thermique ou triphasé puissant, pour une puissance restituée d’au moins 500 litres / minute.

Déterminer la capacité du réservoir d’air

Si la cuve de votre compresseur est de grande taille, vous pourrez sabler plus longtemps sans interruption.  Pour un travail d’aérogommage, un matériel d’au moins 50 litres conviendra à une utilisation ponctuelle ou légère. Avec une cuve de 100 litres, vous aurez le compresseur adéquat pour faire fonctionner efficacement votre aérogommeuse.

Estimer quelle est la puissance de compresseur nécessaire

La puissance de moteur du compresseur influe sur le débit d’air qui pourra être transmis à la sableuse. On l’évalue en chevaux (CV). Un compresseur d’une puissance de 3 CV convient pour des travaux de sablage simples, ou quand l’abrasif doit être projeté à basse pression. Cela correspond en général à un débit d’air de 300 litres par minute. Une puissance de compresseur 5 à 10 CV s’avère optimale pour une utilisation confortable en aérogommage. Un compresseur de 10 CV s’adaptera à une utilisation intensive, en fournissant dans la plupart des cas plus de 1000 litres par minute.

Bon à savoir : On peut tout-à-fait utiliser un gros compresseur d’air pour du sablage - aérogommage  avec une petite aérogommeuse. En revanche un compresseur trop faible ne donnera jamais satisfaction.

Quel compresseur pour mon utilisation d’aérogommeuse ?

Pour choisir un ensemble sableuse + compresseur, il faut prendre en compte l’activité de décapage envisagée et le modèle de l’aérogommeuse. Inutile par exemple d’investir dans un compresseur diesel de chantier si vous envisagez de la rénovation d’objets ! En revanche il vous faudra un compresseur de forte puissance si vous voulez travailler avec des buses de gros diamètre ou sous de fortes pressions d’air. Voyons différents facteurs à prendre en compte.

Choisir le bon type d'alimentation

Le compresseur sera-t-il utilisé pour du sablage en intérieur ou à l’air libre ? C’est la première question à se poser pour orienter son choix. Il existe en effet différentes options :

    • Les compresseurs électriques monophasés. Ils se montrent parfaits pour des travaux ponctuels d’aérogommage et pour les bricoleurs. On peut les utiliser en intérieur ou en extérieur pourvu qu’il y ait une alimentation électrique disponible.
    • Les compresseurs électriques triphasés : puissants (380 volts) mais lourds, ils font d’excellents compresseurs d’atelier avec un haut débit litres / minutes.
    • Les compresseurs mobiles thermiques (à essence ou diesel). Onéreux, ils sont aussi plus puissants.  Ces compresseurs de chantiers conviennent bien à de gros travaux d’aérogommage comme le décapage de grandes surfaces de bois. Ils se montrent indispensables à l’extérieur lorsqu’il n’y a pas d’arrivée électrique disponible.

 

 

Privilégier le confort d’utilisation en aérogommage sablage

Certains détails complémentaires ont leur importance lorsqu’il s’agit de sélectionner le compresseur pour aérogommeuse idéal :

  • Le raccord d’air du compresseur doit être compatible avec l’aérogommeuse. Il en existe deux types : raccord pompier ou raccord rapide. Vous pouvez raccorder votre aérogommeuse au détendeur du compresseur ou directement à sa cuve. Cette seconde solution est à privilégier pour conserver le plus de pression possible de la    part du compresseur. En effet, il y a déjà un détendeur sur l’aérogommeuse. 
  • La plupart des compresseurs électriques obligent à travailler par cycles intermittents pour les travaux de décapage : les pistons ont en effet besoin de refroidir régulièrement. l existe cependant quelques modèles (lien) qui permettent d’aérogommer quasiment en continu.
  • Les compresseurs munis de roues sont évidemment plus mobiles.
  • Les compresseurs à cuve verticale sont plus faciles à entreposer une fois le travail terminé.
  • Les compresseurs d’air sont des machines bruyantes. Certains modèles présentent une isolation sonore renforcée qui peut se montrer appréciable.

Vous ne savez pas quoi choisir ? Vous pouvez aussi acheter un kit d’aérogommage avec un compresseur présélectionné pour un rendement optimal. Il contient également les accessoires nécessaires pour le matériel de sablage aérogommage. En revanche, il n’existe pas d’aérogommeuse avec compresseur intégré. Et pour davantage d’informations, n’hésitez pas à appeler nos spécialistes.