Choisir un abrasif d’aérogommage : le guide pour ne pas se tromper

Le choix de l’abrasif est important en aérogommage. Il va garantir un bon décapage et optimiser le temps de travail. Il va aussi préserver la machine aérogommeuse dans le temps. Quels sont les différents abrasifs existants ?  Comment faire le meilleur choix ? Quel prix pour un abrasif d’aérogommage ?  Voici des réponses à vos questions.

abrasif aerogommage

Les différents types de sable pour aérogommeuses

On parle couramment de « sable » pour parler de l’abrasif utilisé en aérogommage. En réalité, il ne s’agit jamais de vrai sable, du type sable de chantier. Les abrasifs pour aérogommer sont beaucoup plus fins. C’est pour cela d’ailleurs qu’ils n’abîment pas les matériaux à décaper. Par ailleurs, ils ne contiennent jamais de silice. C’est un point à vérifier lorsqu’on achète son abrasif car la silice expose au risque d’une maladie grave : la silicose.

Le Garnet, abrasif le plus utilisé pour les sableuses mobiles

L’abrasif le plus courant est le Garnet ; il s’agit de sable grenat, l’un des minéraux les plus résistants au monde, avec une dureté de 8 Mohs ; par comparaison le verre est à 6  Mohs. L’abrasif Garnet existe en choix de 5 tailles de granulométrie, de 30 Mesh (0,6 mm) à 400 Mesh (0, 04 mm). On peut donc s’en servir aussi bien pour polir et nettoyer que pour décaper de la peinture sur bois ou enlever de la rouille sur du métal. Réutilisable et écologique, cet abrasif ne génère aucune substance toxique et émet peu de poussière.  

Bon à savoir : chez Aérocap nous avons sélectionné des abrasifs Garnet haut-de-gamme pour l’aérogommage, avec des grains d’une grande pureté. Ils sont vendus sous la marque Khiaya.

Billes de verre, noyaux et bicarbonate : l’aérogommage en douceur

Trois autres types d’abrasifs peuvent s’utiliser pour le sablage :

  • La microbille de verre : d’une dureté de 6 Mosh, c’est un granulat d’abrasif adapté aux travaux de nettoyage et satinage du métal. C’est aussi le sable d’aérogommage idéal pour les carrosseries de voiture.  On s’en sert notamment pour les cordons de soudure, les rayures et l’ébavurage. Il donne également une belle finition satinée aux carters de motos. On utilise aussi cet abrasif pour les finitions de soudures en inox ou aluminium.
  • Les coques et noyaux de noix concassés : d’une dureté de 3,5 Mohs seulement, cet abrasif donne de très bons résultats en aérogommage de bois tendre, ou sur les détails de matériaux fragiles : bordures de fenêtres par exemple. En effet, il ne raye pas le verre.
  • Le bicarbonate de soude est l’abrasif le plus fin. Il ne raye pas les surfaces, n’altère pas les supports et nettoie bien. On l’utilise pour le nettoyage des graffitis, des monuments historiques... Il est à privilégier pour le nettoyage des moteurs car il évite les risques de grippage. Il est aussi homologué pour les surfaces alimentaires. Comme les autres abrasifs, le bicarbonate de soude pour aérogommage est conditionné en sacs de 25 kg.

Sélectionner et utiliser le bon abrasif de décapage

Quel que soit votre modèle d’aérogommeuses, vous pouvez l’utiliser avec tous les abrasifs conçus pour cette activité. Et c’est la même chose pour les cabines de sablage. En revanche, il faut absolument éviter le sable grossier. C’est le meilleur moyen de créer des bourrages et d’abîmer votre décapeuse. D’une façon générale, l’abrasif doit toujours avoir une granulométrie inférieure à 0,6mm de diamètre, c’est-à-dire un minimum de 30 mesh.

Évaluer la bonne granulométrie

La dureté de l’abrasif se choisit en fonction de la dureté du support et de l’action voulue. On ne choisira pas le même sable pour l’aérogommage de vieilles peintures sur bois que pour nettoyer des pierres fragiles. Cependant un seul type d’abrasif peut suffire pour des tâches différentes : il suffit de modifier la dureté du décapage en réglant la pression de l’aérogommeuse. Et si vous hésitez dans votre choix, pensez à demander conseil au service après-vente de votre matériel.

Quel que soit votre achat, vérifiez toujours sur le sac d’abrasif la mention de la granulométrie. Elle doit être indiquée en mesh. Une appellation du type « finesse 000 » ne veut rien dire. A défaut d’indications, voici une comparaison simple pour vérifier que votre abrasif fonctionne avec votre aérogommeuse :

  • Il a une finesse comparable à du sel fin : c’est bon, vous pouvez l’utiliser sans souci
  • Il ressemble plutôt à du sucre cristallisé ? Attention, c’est un peu limite
  • L’abrasif a la taille du gros sel : à éviter absolument

Bon à savoir : plus le nombre en mesh est élevé, plus l’abrasif est doux.

Évaluer la consommation d’abrasif et le budget à prévoir

La consommation d’abrasif d’aérogommage reste faible ; les machines dépensent peu de sable (4 à 5 kg par m2). Et vous pouvez réutiliser plusieurs fois l’abrasif, au moins 5 fois si vous prenez du Garnet de qualité. Il suffit de mettre des bâches sur le sol là où vous travaillez. Vous tamiserez ensuite le sable, avant de le remettre dans l’aérogommeuse.
Les fournisseurs d’aérogommage comme Aerocap proposent de l’abrasif en sacs ou à la tonne avec livraison à domicile. Vous n’avez pas à vous déplacer pour aller le récupérer. Cela représente un gros avantage compte-tenu du poids des sacs d’abrasifs. Au détail, le prix d’un sac de 25 kg va de 50 à 60 euros livraison incluse pour de l’abrasif Garnet haut-de-gamme pour sableuse. Il est un peu plus élevé pour les autres sortes de sable. En achetant un stock d’abrasif de sablage à la tonne, vous obtiendrez une réduction de prix de la part du fournisseur.