Les 6 avantages de l'aérogommage

L’aérogommage, c’est quoi ? C’est cette technique de décapage par sablage à basse pression dont on parle de plus en plus. En effet, il existe des machines aérogommeuses adaptées à tous les budgets et toutes les utilisations. Voici en 6 points quels sont les avantages de l’aérogommage pour sabler, nettoyer et décaper, que l’on soit un particulier ou un artisan.

Aerogommeuse AEROCAP

Un décapage performant à prix accessible

L’aérogommage est une technique de décapage douce qui permet des résultats précis et aboutis. Elle s’effectue par le biais d’une aérogommeuse, une petite sableuse mobile que l’on relie à un compresseur. Les aérogommeuses se montrent faciles à manier quel que soit le type de décapage à réaliser.

Une technique accessible à tous

Le procédé d’aérogommage est accessible à tous. En effet, la technique se maîtrise rapidement et le matériel d’aérogommage se montre simple à utiliser même pour les particuliers. Il existe des petites aérogommeuses mobiles parfaitement adaptées à un travail de qualité et des compresseurs de taille réduite suffisants pour le décapage de meubles par exemple. Ainsi le prix d’un équipement de sablage par aérogommage représente un investissement vite rentabilisé dans le cas d’une utilisation régulière.

Bon à savoir : chez AEROCAP, nous proposons des modèles d’aérogommeuse fabriquées en France qui s’adaptent à tous les usages (lien).

Pour du décapage de précision

Le décapage à l’aérogommeuse se fait par propulsion d’un jet d’abrasif et d’air comprimé dont on règle la puissance. Le jet de sablage reste de petit diamètre (2 à 3 mm en moyenne), ce qui permet un travail de décapage performant même sur des reliefs complexes, des moulures fines ou des sculptures délicates. De plus, Le décapage se réalise en un seul passage d’abrasif ; il n’y a pas besoin de préparer le support ni de poncer après le passage de l’aérogommeuse.

On peut (presque) tout faire à l’aérogommeuse 

L’aérogommage est un procédé extrêmement polyvalent qui convient à différentes utilisations.  De plus, on peut sabler par aérogommage tous les types de surface, ou presque.

Un décapage de tous les matériaux

Contrairement au sablage proprement dit, l’aérogommage réalise un décapage tout en douceur. On peut décaper du bois autour d’une vitre sans la rayer, par exemple. Les machines d’aérogommage peuvent ainsi s’employer sur des surfaces souples ou rigides, fragiles ou résistantes : plastique, bronze, cuivre, aluminium, fer, pierre, métal, verre, ciment, béton, acier, murs recouverts de chaux, PVC, etc… A priori, il n’y a que deux matériaux qui ne supportent pas l’aérogommage :  le caoutchouc et le blaxon.

Pour des utilisations nombreuses et variées

L’aérogommage peut servir à nettoyer, à dégraisser, à décaper et même à graver. On peut bien entendu faire de l’aérogommage pour éliminer de la peinture sur des surfaces de bois. On peut aussi supprimer des traces d’humidité ou des tags sur un mur, effacer des marques de suie, ôter la rouille ou la graisse sur une pièce de métal. Avec des abrasifs de dureté et densité élevée, on peut même réaliser de la gravure sur verre, sur bois, sur métal ou sur de la pierre.

L’aérogommage peut ainsi s’utiliser sur du bois, des meubles, pour la maison, la voiture, en intérieur ou en extérieur. Avec une aérogommeuse, vous pouvez par exemple :

  • Décaper un meuble, des volets ou un escalier en bois
  • Décaper des persiennes métalliques
  • Nettoyer du mobilier de jardin ou un liner de piscine
  • Rénover une voiture ancienne, dégraisser des pièces de moteur, des jantes, des pots d’échappement…
  • Nettoyer une coque de bateau
  • Enlever la mousse et les taches noires sur des statues ou monuments de pierre
  • Nettoyer des joints de murs intérieurs ou extérieurs

Etc.

L’aérogommage respecte l’environnement et la santé

La solution de décapage que représente l’aérogommage ne met en œuvre aucun produit chimique. Elle se montre à la fois écologique, respectueuse de l’environnement et sûre pour ses utilisateurs.

Une technique non polluante

Les travaux d’aérogommage ne génèrent pas de pollution. En effet, le décapage se réalise par la projection de matériaux abrasif naturels à basse pression. Ces abrasifs peuvent être des minéraux, des billes de verre, du bicarbonate de soude ou encore des coques de noix broyées biodégradables. Tous sont recyclables et neutres. Et lorsqu’on utilise l’aérogommage couplé à de l’hydrogommage, la consommation d’eau se montre dérisoire.

Sans émanations toxiques

Côté santé, les abrasifs conçus pour l’aérogommage ne contiennent aucune silice. Ils n’émettent pas de vapeur chimique. Il reste important cependant de se protéger de la poussière produite par l’aérogommage. Pour cela, on utilise des masques de protection à traitement d’air (voir notre article sur les équipements de protection individuelle). C’est le principal inconvénient de l’aérogommage, il pèse peu face à tous ses avantages.