Artisans, particuliers : à quoi sert une aérogommeuse ?

Comprendre l’intérêt des sableuses en bricolage et rénovation

Qu’est-ce qu’une aérogommeuse ? Il s’agit d’une machine de gabarit léger qui projette un abrasif à basse pression, 0,5 à 4 bars, sur les objets ou éléments à décaper. La technique de l’aérogommage est la même que celle du sablage mais beaucoup moins violente. On utilise en abrasif des matériaux très fins, de 0,6 mm au maximum :  roche, coques de noix broyées, billes de verre ou encore bicarbonate de soude. L’aérogommage peut donc s’utiliser sans dommage sur des supports fragiles ou délicats.

aérogommage bois

Les 7 principales utilisations de l’aérogommage

Les aérogommeuses, ou sableuses-aérogommeuses, présentent un grand intérêt pour les travaux de décapage et nettoyage. Elles évitent un travail manuel fastidieux. Très précises, elles peuvent de plus traiter des surfaces de petite taille ou difficilement atteignables. Elles permettent aussi d’autres types d’utilisation intéressants. Ainsi, avec une aérogommeuse, on peut :

  • Enlever d’anciennes couches de peinture sur tout type de matériau
  • Supprimer le vernis ou la cire d’un meuble ou d’une pièce de bois (meuble, volet, poutre…)
  • Nettoyer du métal rouillé ou peint (plaque de cheminée, portail, soldats de plomb par exemple)
  • Nettoyer de la pierre, de la terre cuite, du béton (joints de ciment, graffitis, cheminées, terrasses…)
  • Graver des inscriptions sur du bois, du métal, du verre ou de la pierre (pierres tombales notamment)
  • Dépolir une surface en verre ou en métal (chromes)
  • Nettoyer en profondeur et enlever certaines moisissures, par un travail de projection de bicarbonate de soude.

Les avantage de l’utilisation d’une sableuse-aérogommeuse

Entreprises artisanales et particuliers peuvent utiliser l’aérogommage. Et tous les avis convergent pour dire qu’une aérogommeuse présente beaucoup d’atouts :

  • C’est une technique plus rapide qu’un décapage à la main, même pour de petites surfaces. Et surtout, le travail est plus régulier et mieux fait. L’aérogommeuse permet par exemple de décaper des moulures compliquées ou les détails incrustés d’une pièce de bois ou de métal.
  • Le sablage par aérogommage n’abîme pas les matériaux. Il évite les rayures ou les déformations, même sur du bois tendre ou de la tôle légère. Il permet de ne traiter qu’une partie d’un objet ou d’un élément sans abîmer les autres : montants d’une fenêtre par exemple.
  • Le sablage à basse pression est un procédé parfaitement écologique : on n’utilise aucun produit chimique. De plus, tous les abrasifs sont d’origine naturelle et peuvent se réemployer plusieurs fois.
  • L’utilisation d’une aérogommeuse ne présente pas de risques pour la santé si on l’utilise en respectant les règles. Les abrasifs conçus pour l’aérogommage ne contiennent ni silice ni produits chimiques. Il faut porter malgré tout des équipements de protection adaptés contre le bruit et surtout contre la poussière. Un masque de protection homologué est absolument indispensable (voir notre article sur le sujet).
  • Il n’y a pas de manipulation lourde à prévoir avec ce matériel de décapage. Montés sur roues, même les gros modèles d’aérogommeuses se déplacent facilement.

Les types courants de sableuses et leurs spécificités

Quel que soit le modèle, les aérogommeuses ont toutes un fonctionnement assez similaire. Elles diffèrent par leur taille, leur mode de commande, manuel ou automatique, et leur qualité de construction. Il existe des aérogommeuses pour professionnels de la rénovation, très automatisées, qui valent plusieurs milliers d’euros. Mais on trouve aussi des modèles peu encombrants qui donneront toute satisfaction au particulier ou à un artisan aux besoins ponctuels.

Comment se servir d’une aérogommeuse

Voyons comment fonctionne une aérogommeuse. Le dispositif se compose d’une cuve étanche que l’on remplit d’un matériau abrasif. La machine est reliée à un compresseur d’air extérieur. Sur l’aérogommeuse, un détendeur équipé d’un manomètre sert à régler la pression voulue, de 0,5 à 8 bars. Un tuyau – on parle de faisceau de sablage - permet de projeter à l’extérieur l’abrasif mélangé à de l’air sous pression. A l’extrémité de ce tuyau, une buse de sortie définit la taille du cône de projection.

Le compresseur, un composant indispensable

Une aérogommeuse ne peut pas fonctionner seule : il faut la brancher à un compresseur pour la mettre sous pression. Il peut s’agit d’un petit compresseur électrique : une puissance de 3 CV permet déjà de réaliser des travaux de précision. Avec un compresseur thermique mobile à essence ou à diesel, on pourra projeter de l’abrasif plus longtemps et sur de plus grandes surfaces. En effet, plus le compresseur fournit d’air, plus on peut augmenter la taille des buses utilisées. Si l’on a ponctuellement besoin d’une forte puissance, on peut d’ailleurs envisager la location d’un compresseur pour doper son aérogommeuse.

Les abrasifs

Le choix des abrasifs dépend de la taille et de la dureté de la surface à décaper. Sur un matériau résistant, on utilisera un abrasif à dureté élevée. Dans le cas contraire, on choisira de projeter un abrasif plus doux, coquilles de noix broyées ou bicarbonate par exemple.  Une sableuse-aérogommeuse peut contenir plus ou moins d’abrasif, en fonction du volume de sa cuve. Un plus gros volume permet des recharges moins fréquentes mais oblige à utiliser un compresseur plus puissant, donc plus coûteux.

Quelle aérogommeuse choisir pour un particulier ?

La différence entre les modèles de machine se fait à plusieurs niveaux. Il faut bien sûr regarder les caractéristiques techniques et les options proposées. Il faut aussi vérifier le poids de la machine, parfois conséquent. Mais il ne faut surtout pas négliger les services offerts par le fabricant : l’aérogommeuse est-elle fabriquée en France ? Est-elle réparable ? Combien de temps dure la garantie ? Existe-t-il un service d'assistance technique par téléphone ?  Autant de points essentiels pour une utilisation satisfaisante dans le temps.
Pour une utilisation occasionnelle ou sur des surfaces de petite taille, il est inutile d’investir dans un matériel de décapage surdimensionné. Une petite aérogommeuse ne sera pas moins efficace qu’une grosse. Le travail de projection sous pression sera seulement plus lent, car la buse de sortie sera plus étroite. Un compresseur un peu puissant sera alors un bon moyen pour optimiser le sablage.

FAQ

Est-ce que les aérogommeuses font de la poussière ?

Les sableuses basse pression ne produisent pas beaucoup de poussière en elles-mêmes car les abrasifs utilisés sont peu volatils. Mais les matériaux décapés, eux, peuvent en créer énormément. Il vaut donc mieux utiliser son aérogommeuse à l’extérieur et toujours porter un masque et des équipements de protection adaptés (Voir notre article sur les EPI). Il existe aussi des hydrogommeuses, qui pulvérisent un brouillard d’eau en même temps que l’abrasif ; la poussière est alors contenue. Autre possibilité : utiliser une cabine de sablage. Certaines, de taille réduite, sont parfaitement adaptées au décapage minutieux de petits objets.

Une aérogommeuse pour le bois, c’est quoi ?

Les sableuses-aérogommeuses peuvent s’utiliser sur tout type de matériau. Mais elles sont particulièrement populaires pour décaper et poncer le bois car le résultat s’avère remarquable. On peut les utiliser aussi bien sur de vieux meubles que sur des poutres ou des portes à rénover.