Choisir son abrasif pour le sablage du métal

Vous avez un portail rouillé à rénover, des persiennes métalliques à repeindre, de la carrosserie automobile à restaurer ? Pensez à l’aérogommage ! Cette technique de décapage proche du sablage s’adapte parfaitement aux contraintes des supports métalliques. Elle donne des résultats exceptionnels. Seul impératif : choisir le bon abrasif en fonction du résultat souhaité.

Voiture décapé avec aerogommeuse AEROCAP

Quel sable préférer pour décaper du métal ?

L’aérogommage peut servir à enlever la peinture ou la rouille sur un métal, pour le mettre à nu avant de lui donner une nouvelle finition. L’abrasif est projeté à basse pression, 2 à 4 bars en moyenne, ce qui permet un travail précis, rapide et très efficace. Cette forme de sablage représente une solution idéale en cas de volumes compliqués (rondeurs, détails sculptés, formes complexes).

Le garnet, un abrasif pour le décapage

Il faut utiliser des abrasifs d’une grande dureté pour le sablage de surfaces en métal. Le sable garnet fonctionne donc parfaitement dans ce cas. On le choisit à gros grains, 30/60 ou 80 mesh. En effet, les revêtements de surfaces métalliques se montrent souvent tenaces, qu’il s’agisse de peinture, graisse dure, calamine ou autre. En cas de pièces faciles à manipuler (roulements, tubes,…) une cabine de sablage permet de travailler à l’abri de la poussière.

Bon à savoir : chez Aerocap, nous proposons du Khiaya, un sable garnet de très haute qualité (lien hypertexte)  tout-à-fait adapté au décapage du métal.

Quel métal peut-on décaper à l’aérogommeuse ?

Tous les métaux résistants, fer, acier ou aluminium, peuvent être décapés à l’aérogommage. Vous pouvez par exemple l’utiliser sur ce type de surfaces :

  • Portails extérieurs peints ou rouillés
  • Mobilier de jardin
  • Radiateurs en fonte
  • Volets métalliques
  • Pièces mécaniques : moteur, culasse…
  • Carrosseries et jantes de voiture
  • Cadres de motos
  • Chassis métalliques
  • Etc.

Quel abrasif pour faire des finitions sur le métal ?

L’aérogommage permet aussi de polir une surface métallique. Dans ce type d’utilisation, on peut traiter sans risque des superficies métalliques fragiles ou déformables. Bien sûr, on utilisera un abrasif adapté à ce type de sablage. Il peut s’agir de granules de coquilles de noix broyées ou de billes de verre.

Les billes de verre, matériau idéal pour sabler le métal

La microbille de verre est un choix d’abrasif idéal pour les finitions métalliques. C’est un matériau inerte, non toxique, non polluant et beaucoup moins coûteux que les produits chimiques. Les microbilles de verre dégagent peu de poussière lors du jet de sablage. En raison de leur forme ronde, elles n’arrachent pas et ne rayent pas le métal. Elles n’explosent pas quand on les utilise pour aérogommer et sont donc réutilisables à l’infini ou presque.

Comment utiliser la microbille de verre sur du métal ?

  • L’aérogommage à la bille de verre permet des finitions lisses, parfaites pour les soudures en inox ou en aluminium.
  • C’est un sable abrasif bien adapté pour supprimer les rayures (carrosseries de voiture par exemple)
  • Il donne une belle brillance satinée au métal, beaucoup plus rapidement que si l’on utilise du papier corindon. On peut s’en servir pour donner une finition de qualité aux pots d’échappement de motos, aux jantes de voiture en particulier.

Nettoyer le métal grâce au sablage : le bicarbonate de soude

Outre décaper et lisser, l’aérogommage peut servir aussi à nettoyer les objets ou surfaces métalliques. On utilise alors comme abrasif du bicarbonate de soude. Son grain extrêmement fin et doux permet de nettoyer par propulsion des zones délicates ou difficiles à atteindre.  Le bicarbonate dégraisse parfaitement les pièces mécaniques ou de moteur. Soluble dans l’eau, il évite en effet tout risque de grippage de la sableuse, contrairement aux autres abrasifs. On peut l’utiliser également sur des surfaces alimentaires (plans de travail ou moules par exemple).

FAQ

Quel prix pour faire du sablage de métal ?

Les abrasifs ont un coût inférieur aux produits chimiques. De plus, on utilise assez peu d’abrasif en aérogommage, le prix total reste donc modeste. Les sables garnet sont un peu moins chers à l’achat que les billes de verre ou le bicarbonate. Mais les microbilles de verre, comme le Garnet, peuvent se recycler à de nombreuses reprises.

Puis-je utiliser du sable normal pour le sablage ?

Surtout pas ! Le sable de jeux ou de chantier est un abrasif beaucoup trop grossier pour de l’aérogommage, il créerait des bourrages. De plus, il contient souvent de la silice, ce qui est très dangereux pour la santé. On parle couramment de « sable » en aérogommage mais en réalité, il s’agit d’abrasif de 0,6 mm maximum de diamètre, pas plus gros que du sel fin.